L’alternance acquière peu à peu ses lettres de noblesse dans l’enseignement supérieur ! Agoria s’en réjouit, en particulier pour les pour filières technologiques qu’elle soutient activement. En cette rentrée, les suppléments du Soir et de La Libre Belgique destinés aux étudiants s’y intéressent.


L’alternance est une méthode d’apprentissage des compétence métiers différente de celle appliquée dans l’enseignement de plein exercice. Historiquement, la Belgique a débuté l’application de cette méthode pédagogique pour l’acquisition de compétences métiers de niveau humanité secondaire avec les CEFA et l’IFAPME. Ceci se poursuit et depuis 2016, un décret permet à l’enseignement supérieur d’utiliser cette méthode pédagogique, comme c’est déjà le cas en Allemagne, en France, au Canada, en Suède et au Danemark, entres autres.

Deux ans plus tard, les premiers diplômés de ces filières arrivent sur le marché du travail et partagent avec nous leur point de vue sur ces études dans le supplément Formation de la Libre (Magazine Enseignement Supérieur (150,7 kB)) et le supplément du journal Le Soir destiné aux étudiant (Studeo (164,9 kB))parus en ce début septembre.

Au-delà de l’apprentissage de compétences sur du matériel de pointe et l’acquisition d’une maturité professionnelle, cette méthode pédagogique répond aux besoins de nouveaux profils d’étudiants qui apprennent différemment, grâce au projet et à l’expérience pratique, et aux besoins des entreprises en terme de profils non existant de l’enseignement de plein exercice.